•  

    Give me a friend worth having

    Give me strength for helping

    Give me a day when the sun shone

    On which the good walk this earthly home

     

    Give me a song worth singing,
    Through the pouring rain the sky is bringing;
    Give me a day totally bereft of misfortune,
    When the stars all danced through heaven in tune.


    Give me a husband gentle to his wife,
    Give me a friend who would give his very life
    Give me a king filled with nothing but princely virtue,
    Who would give away his palace for me and for you.

    Give me truth unburdened by lies
    Give me a young lovers' innocent sighs,
    Untainted by all the greed of the senses,
    Like a heart seen through rose tinted lenses.

    Give me something worth living for,
    A world that is the way it was before
    But as tempted as I am to ask of you I finally resist,
    Because I know you cannot give me what does not exist.


    votre commentaire
  • En ce premier jour du nouvel an, ayons une pensée pour ....


    Tous ceux qui nous ont quitté

    Tous ceux qui sont seuls

    Tous ces vieux oubliés

    Tous ces exclus, ces marginalisés

    Tous ces abandonnés

    Tous ceux qui ne sont pas aimés

    Tous ces opprimés

    Tous ces maltraités

    Tous ces rejetés

    Tous ces persécutés

    Tous ces handicapés

    Tous ces hospitalisés

    Tous ces malades condamnés

    Tous ces attardés

    Tous ces greffés, ces amputés

    Tous ces accidentés

    Tous ceux que l'on n’a pas épargnés

    Tous ceux aux destins brisés

    Tous ces enfants violés

    Tous ces enfants martyrisés

    Tous ces assassinés

    Tous ceux qui les pleurent,

    Tous ceux qui ont peur

    Tous ceux qui ont faim

    Tous ceux que l’on plaint

    Tous ceux qui ont froid

    Tous ceux qui n’ont pas de toit

    Tous ceux qui livrent à la vie des combats

    Tous ceux dont le moral est au plus bas

    Tous ceux que les guerres ont blessés

    Tous ceux qui prient pour la paix

     

    Pour tous ceux qui souffrent…..ayons donc une pensée !!


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Un téléphone portable, n’est pas un objet primordial, pourtant les gens en raffolent !...Mais si les gens savaient la vérité sur le téléphone portable et ses conséquences, qu’en serait-il ?... Là est la question !... Lisez ces informations :

     

    Le téléphone portable:

    Le coût écologique et social de ce petit appendice si pratique est très élevé.

     

    Matières premières : Un téléphone portable ne pèse en moyenne que 200 grammes, mais cette légèreté est trompeuse. Prenons juste pour exemple la puce mémoire de deux grammes que contient le téléphone. La fabrication de cette puce nécessite 80 grammes de produits chimiques (40 fois son poids), plus de 30 litres d’eau et l’électricité produite par 1,5kg de combustibles fossiles. Puis il y a le COLTAN, un minéral thermorésistant extrait du sol en République Démocratique du Congo et qui est essentiel à la technologie utilisée pour les téléphones portables, les Playstations, et les ordinateurs portables. Comme les diamants, le coltan a été au centre d’une guerre pour le contrôle des ressources. Une guerre qui a déjà couté la vie à plus de 3 millions de personnes et dans 7 pays differents. Cette guerre continue même si elle est oubliée par beaucoup. En plus au Congo, on exploite des enfants pour travailler dans les mines de Coltan.

    Fabrication du téléphone : Le coltan est acheté aux rebelles congolais et à des compagnies minières hors-la-loi par trois sociétés : Cabot Inc. aux Etats- Unis, HC Starck en Allemagne, et Ningxia en Chine. Ces sociétés transforment le minerai en une poudre qu’elles peuvent vendre à Nokia, Motorola, Ericsson, Sony, Siemens et Samsung etc….. Dans le même temps les puces sont fabriquées par Texas Instrument et d’autres sociétés. Les puces, le coltan et les autres composants sont expédiés vers des usines de montage en Corée, au Japon, en Chine, en Malaisie, au Mexique, aux Etats-Unis, en Allemagne et en Finlande. La fabrication est progressivement délocalisée de l’Europe et des Etats-Unis vers l’Asie.

     

     Les téléphones portables sont aujourd’hui l’une des majeures industries électroniques au monde. Leur nombre a dépassé le nombre de téléphones fixes, et ils remplacent maintenant beaucoup de fonctions des ordinateurs.

     

     Voila ce qu’engendre notre civilisation productiviste, c’est cela le genre d’information qui ne passera jamais dans les canaux de grandes écoutes pour informer monsieur tout le monde. Quand on parle à la télévision ou à la radio, ou dans la presse écrite, d'une guerre quelques part en centre Afrique, les journalistes omettent de  dire que ces guerres sont provoquées, pour que  des gens puissent avoir leurs portables scotchés à l'oreille... En vérité, le seul réel espoir, c'est "la diffusion de l'information", à grande échelle .Sans l'information : les gens continueront d'être dans le noir ! Un monde un peu meilleur et un peu plus humain peut exister, certainement !...

     

     Nous croyons savoir comment le monde fonctionne, mais en réalité, nous n’en savons rien...

    La clé de tout, c'est  l'information, si les gens n'ont pas la connaissance, ils n'ont pas de pouvoir, ni sur eux-mêmes, ni sur le cours des choses...Les gens sont des veaux ou des moutons, même pas besoin de les cloner, lol ! Donc, il ne peut y avoir de prise de conscience que s’il y a une diffusion correcte et fiable des informations. C’est le préalable à un éveil des consciences. La connaissance engendre la responsabilité!!

     

     Depuis des décennies, les dirigeants de ce monde, ce sont employés à créer un monde sans barrière douanière, ou la règle d'or, c'est produire un produit avec le moindre coût possible...Si un produit peut-être fabriqué ailleurs moins cher, on le fait !... C'est le principe des délocalisations... quand à la matière première, elle est souvent détenue par les pays pauvres ou non-industrialisés, s’ils ne coopèrent pas…eh bien il suffit de créer une guerre pour s’en accaparer !

     

    Seulement ces methodes sont à double tranchant Aujourd’hui, le  salarié américain ou européen se retrouve ainsi au chômage ou pauvre... Et comme il n'a plus d'argent, son pouvoir d'achat baisse...Mais ce n'est pas un problème...Parce que dans le même temps, l'indien ou le chinois qui récupère l'emploi de l'américain ou de l'européen, gagne un job, de l'argent, et donc du pouvoir d'achat...Vous allez dire, le chinois ou l'indien, a un salaire bien moindre que l'américain ou l'européen, c'est vrai ! Mais comme le nombre des habitants en Chine et en Inde est très grand, les bénéfices restent les mêmes...Si l'américain ou l'européen, veulent s'en sortir, ils doivent se mettre aux mêmes conditions que le chinois ou l'indien...Cela viendra...Comme la Chine est une dictature et que l'Inde n'est pas un modèle de démocratie, il ne faut pas espérer une remontée des revendications salariales...Le but principale de la mondialisation est "d'uniformiser " les conditions de travail et de vie de la plus grande masse des gens...La crise va dans ce sens, cette crise arrange "les gros intérêts privés" qui dominent le monde.

     

    Nous sommes en face d'une problématique : la problématique humaine !. Je crois que si les gens recevaient l’information, ils feraient les bons choix ou du moins ils changeraient leurs habitudes. Cela devra être un travail collectif et à grande échelle. Inutile de faire trop de futurologie, cette réalité mathématique nous frappera de plein fouet….avec la mondialisation qui est marche et qui s’appuie sur l'uniformisation des humains  et la copyrightisation de la nature !!


    votre commentaire
  •  

    Obstetric Fistula (by Lena Kathleen Taylor Norman) 

     

    Every year millions of women suffer from complications and from injuries during the pregnancy and during the childbirth. The obstetric fistula is one of the devastating consequences of the lack of care during the childbirth and the injustice of the access to the health care in the world. Every year in the world, according to IOWD (1) and UNFPA (2), about 50 000 to 100 000 women presents an obstetric fistula.

     

    This injury can occur during obstructed labor (dystocy) during the childbirth when there is not a prompt medical intervention,usually a caesarean section. In nine cases out of ten, the baby is stillborn. And when labor is prolonged during many hours or even sometimes several days, the head of the baby rubs against the soft tissues of the pelvis of the mother and blood flow is cut off to the surrounding tissues. Soon they rot away leaving a large hole in the birth canal, an abnormal opening between a woman’s vagina and bladder or rectum (or both).  The result is an uncontrollable passage of urine and feces into the vagina and a permanent and constant escapes of urine (coming from the bladder) or even from the feces (coming from the rectum).

     

    The obstetric fistula can be avoided, nevertheless, about 2 million women in sub-Saharan Africa, South Asia and in certain Arab countries live with untreated obstetric fistula. In 99% of the cases the victim of this wound is found rejected by her husband and family. The smell of leaking urine or feces, or both, is constant and humiliating, often driving loved ones away. It typically results in social isolation. 

     

    This problem has disappeared from the rich countries of the world tanks to the medical matter progress. Unfortunately this progress did not reach the poor countries. In the most stripped areas of Africa, of Asia and Latin America, there are million women who live this tragedy and suffer in silence and are likely exposed to other chronic medical problems, including skin infections, kidney disorder, nerve damage to the legs and even death if left untreated.

     

    Preventing and managing obstetric fistulas contribute to improved maternal health.  For that purpose, it would be enough

     

    *-To push back the age of the first pregnancy: The delivery during childbirth that cannot take place by the natural ways is more current among young women who haven’t reached their total physical maturity yet. Indeed, when the mother doesn’t reach her full physical maturity, there is not simply quite enough space in the pelvic area so that the baby can be born normally. And what is dramatic, is that often, these teenagers of 15 or 16 years are faced by the death of their first baby, broken by the abandonment of their husband, rejected by their family and even their community, and forced to live an isolated existence wrenched from all what has been dear to them. Fistula victims also suffer profound psychological trauma resulting from their utter loss of status and dignity.

     

    *Obstetric fistula can largely be avoided by delaying the age of first pregnancy and by the cessation of harmful traditional practices having to do with cultural factors surrounding the birthing process: The mother is subjected to enormous pressures so that the baby is born at the house. The mother who goes to the hospital for her childbirth is often regarded as being weak or abnormal. Thus, she often chooses to suffer silently, without any assistance. Moreover, when there is female genital mutilation which consists of the most radical infibulations, it can cause horrible scars which prevent also the normal childbirth.

     

    * To ensure timely access to quality obstetric care. But many countries do not have quite simply the means to having centers of health, well equipped in material and staff to provide obstetric care as well as quick and safe caesarean sections for women in obstructed labor. These countries do not have either the means of developing a system of good roads or transport which can make it possible to the women to go there in urgency. .

     

    Obstetric fistula still exists because health care systems fail to provide accessible, quality maternal health care, including family planning, skilled care at birth, basic and comprehensive emergency obstetric care, and affordable treatment of fistula. In the meanwhile we hope that many hospitals will be built and thousands of surgeons from all over the world will receive an adequate training and the necessary means to fight this great human tragedy.

     

     

     

    Watch Sarah Omega speak but her own personal experiment with obstetric fistula:

     SARAH' S MESSAGE TO THE WORLD COMMUNITY BUTT FISTULA

     

    http://www.youtube.com/watch?v=xH7M5mRCJV0&feature=player_embedded 

    Sarah Omega, living with fistula

    http://www.youtube.com/watch?v=M1M2ynX9HWs&feature=player_embedded

     How Sarah's Life Has changed Since the Operation

    http://www.youtube.com/watch?v=lkWEgQ2clW8

     

     

    I OWD (1) International Organization for Women and Development is dedicated to restoring health and dignity to women through reintegration programs and to help rehabilitate and empower women after treatment. IOWD works to prevent fistula from occurring. Treat women who are affected. And renew the hopes of those who suffer from the condition....

     UNFPA (2), the United Nations Population Fund, is an international development agency that promotes the right of every woman, man and child. The UNFPA has launched a worldwide campaign to eliminate fistulas. An initiative led in association with his its partners to prevent the fistula and give back health and dignity to the women who suffer from its effects. Thanks to this campaign more than 47 countries benefited from the program against the obstetric fistula and approximately 16.000 women received a medical assistance...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La fistule obstétrique (traduction)

    Chaque année des millions de femmes souffrent de complications et de blessures lors de la grossesse et de l’accouchement.  La fistule obstétrique est l’une des conséquences dévastatrices du manque de soins pendant l’accouchement et de l’iniquité de l’accès à la santé dans le monde. Selon IOWD(1) et  le FNUAP(2) chaqueannée dans le monde, 50 000 à 100 000 femmes présentent une fistule obstétrique.

     

    Cette blessure peut se produire lors d’un travail difficile (dystocie) pendant l'accouchement quand il n’y a pas une intervention rapide, habituellement une césarienne. Dans neuf cas sur dix, le bébé ne survit pas à ce long accouchement. Et lorsque le travail se prolonge pendant de nombreuses heures ou même parfois plusieurs jours, la tête du bébé frotte contre les tissus du bassin de la mère et arrive finalement à interrompre le flot sanguin vers ces tissus. Bientôt ces tissus se nécrosent  laissant une brèche pelvis-génitale  passant directement du vagin à la vessie ou même au rectum. Il en résulte des fuites permanentes et constantes d’urine (provenant de la vessie) ou même des selles (provenant du rectum).

     

     La fistule obstétrique peut être évitée, cependant à peu prés 2 millions de femmes en Afrique sub-saharienne, en Asie du Sud et dans certains pays arabes vivent avec une fistule obstétrique non traitée et les problèmes chroniques qu’elle engendre. Dans 99% des cas, la victime de cette  blessure se retrouve rejetée par son mari et sa famille, car elle sent sans cesse l’urine. L’humiliation qu’elle ressent la fait vivre dans un isolement social.

    Les progrès médicaux en matière d’accouchement ont fait que ce problème a quasiment disparu des pays riches du monde. Malheureusement ces progrès n’ont pas atteint les pays pauvres. Dans les régions les plus démunies d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine, il y a des millions de femmes qui vivent cette tragédie et souffrent en silence et sont en plus exposées à d’autres problèmes médicaux chroniques qui  peuvent être à l'origine d'infections cutanées, de troubles rénaux, de dommages de nerf dans les jambes, voire de décès en l’absence de traitement

     

    La prévention et la prise en charge des fistules obstétricales participent à l’amélioration de la santé maternelle.Pour cela, il suffirait:

     

     

    *-De repousser l’âge de la première grossesse : L’accouchement qui ne peut avoir lieu par les voies naturelles est plus courant chez les jeunes femmes qui n’ont pas encore atteint leur totale maturité physique. En effet, quand la mère n’a pas atteint sa pleine maturité physique, il n’y a tout simplement pas assez de place dans la région pelvienne pour que le bébé puisse naître normalement. Et ce qui est dramatique, c’est que souvent, ces adolescentes de 15 ou 16 ans se retrouvent très jeunes, devant la mort de leur premier bébé, brisées par l’abandon de leur mari et de leur famille, et face à l’avenir incertain d’une longue vie, séparées de tout ce qui leur avait été cher

     

     

    *-Les fistules obstétricales peuvent en grande partie être évitées en repoussant l’âge de la première grossesse, en permettant aux femmes d’avoir accès en temps voulu à des soins obstétricaux de qualité et  en mettant fin aux pratiques traditionnelles préjudiciables  dues à des facteurs culturels : La mère est soumise à d’énormes pressions pour que le bébé naisse à la maison. La mère qui se rend à l’hôpital pour son accouchement est souvent considérée comme étant faible ou anormale. Elle choisit donc de souffrir, sans assistance, chez elle. De plus, lorsqu’il y a excision féminine, lorsqu’elle consiste en la plus radicale infibulation, elle peut causer d’horribles cicatrices qui empêchent aussi l’accouchement normal.

     

    *- En permettant aux femmes d’avoir accès en temps voulu à des soins obstétricaux de qualité . De nombreux pays n’ont tout simplement pas les moyens d’avoir des centres de santé bien équipés en matériel et en personnel pour que les femmes, qui se trouvent face à un problème de ce type, puissent y accoucher par césarienne. Ces pays n’ont pas non plus les moyens de développer un système de bonnes routes ou de transport qui puissent permettre aux femmes de s’y rendre en urgence . .

     

     

    Les fistules obstétricales existent encore parce que les systèmes de soins de santé n’arrivent toujours pas à prodiguer des soins de santé maternelle de qualité et  accessibles, à savoir: planification familiale, soins spécialisés à la naissance, soins obstétricaux d’urgence essentiels et complets et traitement des fistules à un prix abordable. En attendant, nous espérons que de nombreux hôpitaux  voient le jour et que des milliers de chirurgiens dans le monde entier reçoivent une formation adéquate ainsi que les moyens nécessaires pour lutter contre cette grande tragédie humaine.

     

     

    Here, watch Sarah Omega speak about her own personal experience with obstetric fistula:

    SARAH'S MESSAGE TO THE WORLD COMMUNITY ABOUT FISTULA

     

    http://www.youtube.com/watch?v=xH7M5mRCJV0&feature=player_embedded

    Sarah omega, living with fistula

    http://www.youtube.com/watch?v=M1M2ynX9HWs&feature=player_embedded

     How Sarah's Life Has changed Since the Operation

    http://www.youtube.com/watch?v=lkWEgQ2clW8

     

     

    IOWD (1) International Organisation for Women and Development a pour mission de développer et d’appliquer un programme de lutte et de soins pour les fistules obstétriques. IOWD  œuvre pour empêcher l’apparition de la  fistule obstétrique. Traite les femmes qui sont affectées. Et redonne  espoir à celles qui souffrent de cette condition....

     

    FNUAP (2) : le Fonds des nations unies pour la population, est une agence de développement internationale qui promeut le droit de chaque femme, homme et enfant. Le FNUAP a lancé la Campagne mondiale pour éliminer les fistules initiative menée en collaboration avec ses partenaires pour prévenir la fistule et rendre santé et dignité aux femmes qui souffrent de ses effets. Grâce à cette campagne plus de 47 pays ont bénéficié de programme de lutte contre la fistule obstétrique et environ 16.000 femmes ont reçu une intervention médicale.

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique