• Fascinating Facebook !!! by L.F

    Facebook…..Mais qui donc n’a pas entendu parler au moins une fois de cet incontournable phénomène planétaire ? A l’heure du numérique, pour être « in » et non pas « has been » on a sa deuxième vie sur la toile… Facebook est devenu LE lieu ou il faut être présent…Ben oui, il faut être tendance !!!! Aujourd’hui comme beaucoup si vous avez un peu de patience, vous découvrirez qu'on peut utiliser les immenses ressources de Facebook pour perdre son temps avec une efficacité que vous n'aviez jamais osé imaginer. Son aspect ludique incite les utilisateurs à y passer beaucoup de temps…mais force est de reconnaitre que c’est un site addictif d’où son succès foudroyant !! 

     

    Apres les fashion-victimes, voilà les Facebook-victimes !!!!

    Mais au fait, c’est quoi ce Facebook ? Eh bien cet univers captivant est un site qui se targue d’avoir inventé de nouvelles règles de socialisation et de communication avec pour unique but la création de réseaux sociaux virtuels… mais vous et moi savons fort bien que ce réseau, qui a réussi à fédérer des millions d’internautes, est surveillé par les Big Brothers de la pub et du marketing et peut être même par les services de renseignements, CIA, Scotland Yard, Mossad et autres services de renseignements…locaux. Quel bon vivier pour eux…ahhhh les veinards, avoir le plus grand fichier du monde à dispo sans même avoir centrifugé le jus de leurs méninges !!!! Et alors que nous répugnons parfois à nous dévoiler, voilà que pour s’inscrire nous livrons en pâture, et allègrement, toutes nos informations personnelles qui seront visibles sur nos pages par les membres inscrits sur Facebook.

    Comment sont réellement utilisées nos informations ??? Mystère et boule de gomme... D’ailleurs mieux vaut ne pas trop raisonner !

     

    Ce que je sais, c’est qu’il  nous  est demandé de multiples renseignements à travers un interrogatoire qui ne dit pas son nom, sauf qu’on le dirait presque calqué sur un test d’admission à la NASA !!  Nous élaborons, volontairement il faut le dire, selon des catégories prédéfinies une véritable carte d’identité virtuelle !!!

     Nous déclinons nos identités, nos adresses mails et nos sites internet, nos opinions politiques, notre religion, nos anciens et récents emplois et employeurs, nos écoles/universités fréquentées, nos hobbies, nos gouts musicaux, littéraires, cinématographiques, télévisés, nos citations préférées, notre statut marital… Nous devons dire quelle est notre quête…Que recherche t- on au juste? Amitié, rencontres avec des hommes, des femmes, une  relation ou un réseau professionnel? Mais ils ont quand même oublié de nous demander d’indiquer notre plat préféré…impardonnable !!!! 

     

     Mais l’étape la plus importante, (réseau social oblige !) consiste à spécifier dans Facebook qui sont nos « amis ». Parce que sans eux Facebook ne sert à rien ! Donc il s’agit de ceux, parmi nos contacts qui sont déjà inscrits sur Facebook, ceux que l’on invitera à travers le moteur de recherche de FB et enfin ceux que Facebook va nous suggérer parce qu’il les a placés sous le signe d’une forte similarité. La notion «d’amis» n’a plus de sens lorsque son usage couvre de la simple accointance à l’amitié sincère. Au départ tout est magique, la plupart de nous pensant faire partie d’une élite internationale ou d’une communauté d’esprit…nous acceptons à tour de bras des gens que l’on ne connait ni d’Adam ni d’Eve et que l’on ne rencontrera probablement jamais…on accepte les amis de nos amis qui deviennent nos amis et ainsi de suite … l’on se sent en confiance avec des gens que l’on ne connait pas du tout avant qu’une malencontreuse expérience soit vécue et nous fasse devenir plus tatillon et plus enclin à filtrer ceux qui feront partie de notre réseau.

     

     Je ne sais pas quelle est votre expérience sur ce site mais moi depuis que je suis sur Facebook j’ai plus d’une centaine d’amis…pour la plupart jamais vus ! Comme tout le monde j’ai fait mes « emplettes » dans les friends proposés, suggérés, recommandés ou ceux qui m’ont sollicitée... J’ai  parmi mes amis des rois, des princes, des hommes politiques… qui en exil…qui en activité… des artistes, des écrivains, des producteurs de cinéma, des chanteurs, mais avec du recul je me demande si derrière certains de ces illustres noms ne se cachent pas des petits futés et que les profils de ces people ne sont pas aussi faux que leurs auteurs. Toujours sur le chapitre « amis » on y trouve un méga pêle-mêle de…. ouf !!!

    Il y a d’abord ceux qui trouvent chic de verrouiller leur profil. Il y a bien sur les serials dragueurs/dragueuses qui ne cachent pas leur intention. Il y a les nunuches décérébrées qui se prennent pour des actrices hollywoodiennes. Il y a les clones d’un Prix Nobel qui sont persuadés que leur contact vous apporte quelque chose. Il y a ceux qui ont un sens inné du marketing et vous bombardent de leurs produits. Il y a les mythomanes avec une  vie  inventée de  toutes pièces. Il y a les ultra-libérés (ées). Il ya les coincés (ées) aussi. Il y a ceux qui veulent se mettre en valeur et qui n’ont que des friends very « select » dans leur cheptel. Il y a celles qui se la jouent à la Paris Hilton et dont la glamour attitude relève de l’outrage et la provocation. Il y a ceux qui  voudraient atteindre le 5000ième friend pour prouver leur popularité. Il y a ceux qui usurpent les identités, allant jusqu’à mettre carrément des photos de stars. Et puis il y a les imposteurs qui se donnent un autre nom, ne mettent jamais leur photo…. Il y a aussi ceux qui avec une stratégie patiemment déployée construisent une image artificielle et sophistiquée... Il y a enfin ceux qui se cachent derrière une ombre, un objet, un paysage et refusent de se montrer… quand on a peur de Facebook, pourquoi y venir ?? Pourquoi  tant de cachoteries ? De mystère ? Mais qu’ont-ils donc à se reprocher ? Sont-ils incapables d’assumer leur image ? Sont-ils si inintéressants, si rétrécis qu’ils ont besoin de se dissimuler et n’être sociables que virtuellement ?  

     

    Ahhhh l’amitié virtuelle !!!!!!!! Une soft comédie en fait. Je ne nie pas que l’on peut réellement s’attacher à des personnes lorsque les échanges sont sincères (ça m’est arrivé et avec une haute valeur affective!) mais en général la plupart des personnes ne se connaissent pas, ne savent parfois même pas le vrai prénom de la personne qui se prétend leur amie. Mais malgré cela, les bandes se créent, les pseudo-amitiés se concrétisent comme dans une cour de récré en ligne !!!!Alors comment faire le bon choix ? Comment tester la bonne foi de vos interlocuteurs/trices ? C'est, je crois, en fait, un monde virtuel, fantasmagorique et fantasmatique dont certaines personnes tirent profit pour se sortir de leur réalité.

     

    AH oui……Facebook est aussi un outil de rencontre. Se lancer sur la toile à la recherche de l’amour relève  peut être de la bizarrerie audacieuse mais pourtant il y a des sites ou les gens apprennent à se vendre…c’est un peu le marché des âmes seules désespérées. Leur nouvel espace de flirt leur donne même la possibilité d’entretenir plusieurs relations en même temps. L’avantage c’est que les sensations n’entrent pas en jeu puisqu’il n’y a ni regard, ni sourire, ni toucher, ni battements de cœur, ni mains moites mais juste un clavier pour un amour sans spontanéité, sans imprévu et sans émotions surtout !!

     

    Bref Facebook ne cesse d’étonner par les nombreuses utilisations qu’il offre, il serait ardu d’en faire la liste car ces multiples applications ludiques et divertissantes, qui font l’intérêt du réseau social, sont très nombreuses. Ceci nous encourage à rejoindre des groupes, des clubs, et même à en former pour y inviter des gens avec une très grande facilité, puis doucement nous nous mettons à créer sa propre caste, un espace de vie ou nous communiquons a distance pour former notre propre communauté, son GHETTO numérique !

     

    Facebook n’est pas seulement un logiciel social puisqu’on peut y ajouter à volonté  plusieurs centaines d’applications développées par des tiers. Nous y adhérons et nous y regroupons naturellement par affinité et constituons ainsi des profils de populations très « homogènes ». Il faut savoir que beaucoup de ces applications ont été concédées sous licence à Facebook qui a le droit de les utiliser pour ses publicités, de les revendre à des tiers et même de les sous-licencier !

     

    Comment se présente Facebook ? Pour tout un chacun il y a une page d’accueil personnelle, à l’ergonomie soignée, un peu comme un tableau de bord qui nous tient informés des activités récentes et des dernières nouvelles de nos « amis ».  Cette page est faite de façon à permettre d’avoir un aperçu général. Elle contient de tout et du n’importe quoi à la fois.  On peut y suivre tout ce qui arrive à nos « amis »… commenter leur fameux « statut » (écrit selon l’humeur du moment) voir leur vidéos, leurs photos, leurs écrits, leur chanson youtube, qui les a taggués, les groupes et les causes en tout genre auxquels ils ont adhéré, les quiz et les tests qu’ils ont fait sur leurs aptitudes  avec l’analyse de leurs  comportements etc.… bref, on a un sommaire de toutes les interactions entres membres, comme d’ailleurs eux-mêmes sont informés  à propos de  toutes nos activités…du voyeurisme involontaire !!!!

     

    Toujours sur cette feuille de bord nous avons les notifications qui nous tiennent au courant de tout (un mini news-feed) : les anniversaires de nos amis, qui nous a envoyé un poke, des fleurs, un string, un bisou, un post-it, un gift, un point cool etc.…, qui a commenté quoi etc.… et etc.…Facebook se fait un point d’honneur à nous informer automatiquement et en temps réel de toutes les activités qui nous touchent. L’information circule extrêmement vite… Alors si comme moi vous avez une mémoire de poisson rouge...il suffit d’un click par ci et d’un autre par là pour tout savoir ! Il y a même une boite mail interne « messages » pour entretenir une correspondance privée, votre mail est trié, répertorié…c’est impeccable, une secrétaire chevronnée ne réussirait pas si bien !! Et enfin, toujours sur cette même fenêtre il y a le « chat », les personnes présentes en même temps que nous, nous sont signalées pour pouvoir amorcer une discussion….à moins que l’on ne se connecte off line.

     

    Quant à notre page principale, notre « wall » qu’ils disent,  elle est conçue d’une manière très intelligente et attractive. En général il y a notre photo et les différentes fonctions placées sous différentes rubriques (mur, photos, encart, info)…et toujours d’un click…on devient très actif dans notre réseau, on peut publier des notes, des photos, rédiger un nouveau statut, baliser des amis, transférer des photos, des textes ou en publier, l’on peut poster des vidéos sur notre profil, informer que l’on appartient à tel ou tel groupe, (du plus sérieux au plus loufoque et du plus farfelu au plus sensé), devenir fan d'un chanteur, d’un acteur, d’un produit, d’une marque, bref de tout de rien, de n’importe quoi !…et chacun de nous ne cesse de mettre à jour son « mur ». On est en effet encouragé à informer continuellement sa communauté.

     

    De plus, à  l’ère de la « littérature-réalité »beaucoup revendiquent leur propre parcours et bien sur Facebook est devenu la vitrine de ce déballage. Combien sont les gens à témoigner, à se raconter, à se livrer, ils cherchent à s’épancher et racontent leur vie intime, leurs états d’âme ou leurs problèmes existentiels. Désir exhibitionniste…ou besoin de se dire et de se comprendre, pour pleinement exister ? Facebook est maintenant un kaléidoscope étourdissant de tranches de vies qui, en fait, tiennent de la quête de soi.  Mais heureusement qu’il y a aussi des sortes de mini forum  avec de vrais sujets de réflexion, avec des remarques intelligentes, pertinentes, décalées, sur la vie, la politique, la philosophie, la  communication, la religion, la santé, la psychologie, le bien être et plus généralement sur tout ce qu'on absorbe comme produits ou idées, sans résistance le plus souvent.

     

    Pour moi, la mazette empotée que je suis en new technology, les applications principales sont le mur, les messages, les photos, les tags et viennent ensuite quelques applications. J’adhère de temps à autre à une bonne cause mais je préfère éviter les groupes et organisations pour qui Facebook est profitable, ce sont de véritables tribunes politiques, certains prônent le racisme, la marginalisation, le mépris…

     

    Même si je suis  contre les motivations qui consistent à former ces ghettos numériques qui renforcent notre vie clanique et deviennent saboteurs vis à vis des principes d’ouverture du web... j’aime (en toute franchise) l’aspect ludique de ce site même si aujourd’hui je l’utilise avec parcimonie, prudence et discernement ; Facebook reste quand même le seul endroit ou je peux envoyer plein de fleurs, de cadeaux, de bisous très rapidement sans l’aide d’Algérie Poste ou DHL et en plus sans jamais rien débourser !!! Tenez, je fais la collection de toiles de maître, une passion impossible à assumer dans la vie ! On m’envoie des plantes qui poussent, des cœurs, des tatouages, des hugs, des poissons dans des aquariums, des animaux a élever, des nounours, des invitations a des évènements à travers le monde,...on vote pour moi, on me classe dans des concours, on me donne plein de sous pour jouer au poker, on me kidnappe...on me superpoke (jusqu'à 30 fois par jour) je le fais en retour … d’ailleurs, je suis devenue une bête au lancer des pokes, des fleurs,  des bisous, des points cool etc.. Etc.… !!  Et puis, sur ce site on peut même vendre et acheter des amis aux enchères, j’ai atteint des sommes faramineuses et depuis quelques mois j’appartiens à un hollandais qui refuse  catégoriquement de me lâcher !!! 

     

     

    Il m’a fallu  de longues et fastidieuses études et arriver à l’apogée de ma carrière pour en arriver là, ok… mais j’assume totalement. Qu’il soit chronophage ou pas, j’avoue m’être prise à ce jeu !!!

    Je ne suis pas encore atteinte d’une addiction aigue (pour l’instant, lol) et c’est peut être pour ça que mes interrogations persistent.  Par exemple, je me demande si Facebook est réellement dangereux comme tendrait à le clamer la vindicte populaire et la mise en avant par les médias de ses effets pervers. Honnêtement, je ne pense pas que ce soit Facebook qui doit être mis en cause mais plutôt l'usage qui en est fait par les utilisateurs.... Si tout le monde venait pour de bonnes raisons il n’y aurait aucun problème, mais ce n’est pas le cas. Les dérives existent et cela, je crois, relève de l’éducation et de la conscience de chacun.

     

    Aujourd’hui il est possible d’avoir une deuxième vie sur la toile, c’est facile et à la portée de tous, seulement il ne faut pas piétiner sur les espaces des autres. Comme d’ailleurs, il appartient à chacun de se livrer en pâture ou se préserver puisque les paramètres de confidentialité existent, à chacun de faire la différence entre la vie publique et la vie privée. Les facebookistes  sont conscients des informations qu'ils livrent, ils savent  aussi que se connecter à internet en général comporte le risque d’y rencontrer des  gens avec qui ils n'auraient jamais eu envie d'avoir quelque rapport que ce soit. Heureusement qu’il n’y a pas de « troll » (personne curieuse, méchante et vulgaire qui poste des commentaires sur les blogs), du fait que chaque écrit est attribué à son auteur.

     

     

    Ce nouveau mode de communication qui promet de réunir les promesses de bonheur planétaire est bien beau peut être mais malheureusement au bout du virtuel il y a déshumanisation du lien social car la communication des hommes entre eux (face à face) est en train de disparaitre. Aujourd’hui il suffit d’être derrière un clavier pour se créer une vie sociale. En agissant de la sorte  nous sommes en train de nous couper du monde réel pour entrer dan un monde fictif dont il ne faut pas minimiser l’importance et les conséquences. D’ailleurs la tendance  actuelle voudrait que  l’on s'implique  plus dans l’internet pour appartenir à son temps, mais  cela peut être dangereux quand le lien social se délite  lorsqu’on s’enferme dans une bulle protectrice pour fuir la réalité et les relations vraies... et de là découle l’isolement de chacun qui…s’aggrave !!!! Cependant, il faut reconnaitre qu’au-delà de l’accoutumance que ce réseau peut générer Facebook, quand il est bien utilisé, est un site communautaire, permettant de maintenir et de tisser des liens entre individus, il aide à consolider les valeurs auxquelles nous croyons et à rester en contact avec le monde civilisé auquel nous appartenons. C’est aussi en quelque sorte une boite sociale qui permet de se divertir, de faire des rencontres, retrouver des gens perdus de vue, s’informer dans divers domaines, trouver de bons plans et professionnellement se former, vendre, acheter, faire de l’autopromotion, organiser des évènements, faire de la publicité, collaborer…

     

    Seulement le grand « hic », est que Facebook fait fi de la propriété intellectuelle et du respect de la vie privée…Avez-vous, en vous inscrivant, jamais pris le temps de lire cette clause abusive ???

    “You hereby grant Facebook an irrevocable, perpetual, non-exclusive, transferable, fully paid, worldwide license (with the right to sublicense) to (a) use, copy, publish, stream, store, retain, publicly perform or display. Transmit, scan, reformat, modify, edit, frame, translate, excerpt, adapt, create derivative works and distribute (through multiple tiers) etc….etc……etc…, Ce qui veut dire grosso-modo ceci : Que vous vous engagez à concéder le droit irrévocable et ininterrompu à Facebook d’utiliser, copier, publier, diffuser, stocker, conserver, afficher publiquement vos données…. Il peut aussi transmettre, analyser, reformater, modifier, éditer, traduire, extraire, adapter et même créer des œuvres dérivées et distribuer (via plusieurs tiers) tout ou en partie du contenu de votre site. Il se réserve aussi le droit d’accorder des sous-licences….et tout ceci sans rétribution de sa part !!!

    Un véritable margoulin ce Facebook !!!!

     

    Aussi, savez-vous qu’une fois rentré chez Facebook on en ressort jamais plus ? Il  vous est impossible de supprimer votre profil. Une amie américaine me disait qu’après le décès de son ami, elle avait averti Facebook. Depuis le profil de ce feu monsieur est passé en mode « memorial » donc il restera condamner à errer à jamais dans le cyberespace !!!  (Au moins chez Facebook on est éternel, lol !)

     

     Eh oui….on peut seulement désactiver son compte ainsi nos amis n'auront plus accès a notre profil mais Facebook conserve et archive toutes nos données personnelles (hé, nous lui avons bien concédé ce droit qui ne nous donne plus le droit à l’oubli !!!) et donc il continuera à les utiliser à (???) ……n’est ce pas la façon la plus intelligente de nous faire payer ce site « gratuit » ??? Pas folle la guêpe !!!!!!

     

    Facebook joue, aujourd’hui, un rôle pluriel dans la vie de beaucoup d’entre nous. Il devient un prétexte pour ne pas penser, du fait de la possibilité quasi-illimitée qu’il offre de s'enfermer dans la multiplicité des tâches périphériques ou connexes en ayant juste à utiliser un clavier. Ce n’est pas dans le but de moraliser ou de déplorer quoi que ce soit, mais c’est à partir des constats en négatif que l’on saisi quelle place centrale tient l’internet  dans les repères identitaires de l'être humain et dans ses potentiels d'émancipation.

     

    Nous utilisons Facebook en conformité avec son mode d’emploi, comme pour un médicament, sans penser aux effets secondaires…mais la richesse de l'expérience vécue sur ce site dépend totalement des gens avec qui nous échangeons. Facebook, il faut le dire, s’est imposé à nous par son ambiance conviviale voilà pourquoi la plupart de nous se jurent chaque semaine de le quitter… et n’y arrivent pas !!!

     

    Ne pensez-vous pas qu’un observatoire international du comportement des facebookistes serait le bienvenu ? 

     

      Facebook est appelé a se développer encore plus avec de nouvelles fonctionnalités…donc nous sommes appelés à devenir encore plus accro… (ohhhh madre mia !!!) 

    Incontestablement,  il représente la plus récente génération de plateforme de numérisation de la vie sociale et même si  pour l’instant nous ne connaissons pas quelles seront les répercussions aussi bien négatives que positives sur notre adhésion à ce site, nous continuerons, évidemment, à surfer encore longtemps avec gaillardise !

     Les solutions existent quant à une utilisation rationnelle et sans danger et au lieu d’avoir à mesurer, peut être un jour, l'ampleur du désastre il faudrait plutôt aller vers une transformation en profondeur de son usage dès à présent.

     

    Pour conclure, je dirais qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien en s’adonnant à cette douce drogue qu’est Facebook, l’essentiel est de la consommer à petite dose pour éviter l’addiction, car le manque peut créer « le délirium facebookien » avec ses innombrables troubles….

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :