• Larme BY LF.

                               

     

              Pourquoi les hommes ne pleurent-ils pas?

    Dieu a créé les yeux pour voir, et les larmes pour sortir le trop-plein de nos émotions. La force de pleurer est une ressource cachée que nous possédons tous et les larmes en sont l'expression. On pleure de joie, de tristesse, de douleur où pour mille et une autre raisons, ce n'est donc pas une honte, ou une faiblesse que de pleurer, mais un grand bienfait comme rire.
     Alors pourquoi les hommes ne pleurent-ils pas ?
    Bien sur il y a la manière dont chaque individu affronte la joie ou la douleur et qui dépend de multiples facteurs : la tradition, l'éducation, la culture, l'histoire personnelle et bien sur la personnalité.... mais hélas certaines cultures n'encouragent pas le déballage émotif, il est mal vu qu'un homme puisse pleurer en public quelle que
    soit la circonstance
    et souvent les hommes ont reçu une éducation d'un autre temps. Il y a donc le conditionnement familial et culturel, on enseigne souvent à un fils qu'il doit être fort en toutes circonstances, que les larmes sont pour les filles, un garçon, lui, ne pleure jamais. :"Ne pleure pas si t'es un homme, tu dois être fort !»
     Pourtant notre société ne facilite pas la paix, la solidarité, la sérénité, la joie de vivre ni l'espoir. Alors pourquoi fuir les situations qui pourraient faire monter aux yeux les larmes libératrices?

     En étant programmés à ne pas pleurer même quand ils sont blessés physiquement ou émotionnellement, les hommes doivent coûte que coûte  maintenir leur calme et présenter un visage impassible même lorsque leur cœur pleure l'être cher, saigne d'amour, de tristesse, de peur.... Quand on est conditionné et qu'on se focalise sur les apparences, on connaît inévitablement l'isolement et la solitude en intériorisant ses sentiments. Résultat, ces immenses réservoirs de larmes non versées ont  donné des hommes qui cachent leurs sentiments, des êtres murés dans des concepts figés. 
     C'est pourtant faire preuve de courage que d'accepter de se laisser aller à pleurer. Les larmes servent à préserver notre humanisme en permettant de montrer les sensations que l'on ressent lors d'une confrontation joyeuse ou douloureuse. Pleurer n'est pas un signe de lâcheté tout comme ne pas pleurer n'est pas un signe de virilité. Pleurer veut dire que l'on vit et que l'on ressent les choses, tout simplement. Rien n'est plus touchant qu'un homme qui n'a pas peur de dévoiler ses sentiments quels qu'ils soient.
     Un homme qui pleure, c'est un homme qui sait aimer et qui sait ce qu'est la souffrance.

    Là où il y a une larme, il y a un cœur rempli de joie ou de mélancolie et seul l'être qui laisse filer une larme peut comprendre celle-ci, elle qui perle au gré du moment. On pleure pour se vider de toute sa douleur ou pour exprimer sa joie, chaque larme qui s'écoule vivement pour laisser fuir l'autre qui la suit obéit à un processus, à une magie qui apaise.

    En général les larmes viennent d'elles-mêmes, peut être sommes nous tout simplement trop sensibles. Notre cœur, notre âme, sont trop sensibles. Sensibles à l'amitié, à l'amour histoire d'un jour ou pour toujours, au désengagement le désamour. Sensibles à la gloire, à la honte, au sourire d'un enfant, aux beautés de la nature qui nous entourent.... Est-ce peut être que nous aimons les gens : nos proches, nos parents, nos amis-es....que nos larmes ne tarissent pas en toutes occasions? Se laisser aller à pleurer n'est pas une tare. De valeureux guerriers après de durs combats ont laissés libre cours à leurs larmes sans pour autant être jugés de façon négative. S'il existe une différence globale entre hommes et femmes, elle est en grande partie influencée par le conditionnement social. Si les hommes ne pleurent pas c'est qu'ils craignent surtout de paraître faibles..... Il n'y a pas que les femmes qui  peuvent pleurer, les hommes vivent les émotions tout comme les femmes, ce n'est pas une différence dans la sensibilité..... ce n'est que l'approche qui est différente!

                        


    Larme qui roule et coule

    Bonheur en découle

    Larme de rire et de joie

    Qui pétille.. explose en soi

    Des délices dont on est proies

    Parfois de la félicité au désarroi

             ***

    Larme qui coule et roule

    Chagrin qui en découle

    Larme vive et indolore

    Cristal limpide et incolore

             ***

    Larme qui caresse

    En délicatesse la détresse

    Elle voltige, culbute mais n'arrête point

    Cette tristesse sans fin

             ***

    Peine qui coule

    Larme qui roule

    Pour finir ta course

    Au coin de la bouche

            ***

    Larme qui croit en les promesses

    Par envie ou par faiblesse

    T'accrochant à l'ivresse

    Des prétendues tendresses

            ***

    Larme roule et coule

    Raconte, libère tes peines

    Souvent vaines

    Triste déveine

            ***

    Larme qui coule et roule

    Chagrin qui en découle

    Puis va t'échouer dans un recoin

    Toute seule, toi qui craint

    De mourir enfin

    Larme c'est ton destin......


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :